Pathologies

Rétinopathie diabétique



La rétinopathie diabétique est la première cause de cécité irréversible en Occident. Les diabétiques, qu’ils soient insulinodépendants ou non, doivent rendre visite à un ophtalmologue une fois par an.

Quels sont les symptômes de la rétinopathie diabétique ?

Rétinopathie diabétique

Au début du développement de la rétinopathie diabétique, les patients ne présentent pas de symptômes, mais s’ils sont diagnostiqués à ce stade précoce, la maladie peut être traitée. C’est pourquoi il est important que les diabétiques passent des contrôles oculaires réguliers. Dans les cas graves, une perte de la vision est le symptôme le plus commun.

Quelle est l’origine de la rétinopathie diabétique ?

Dans la rétinopathie diabétique, les vaisseaux sanguins peuvent gonfler et laisser suinter des fluides. Dans les cas graves, de nouveaux vaisseaux sanguins anormaux apparaissent à la surface de la rétine. La rétinopathie diabétique touche habituellement les deux yeux.

Quel est le traitement de la rétinopathie diabétique ?

Traitement au laser

Au cours des trois premiers stades de la rétinopathie diabétique, aucun traitement n’est nécessaire, sauf si le patient présente un œdème maculaire. Afin de prévenir la progression de la rétinopathie diabétique, les patients doivent réguler leur glycémie, leur pression artérielle et leur cholestérolémie.

La rétinopathie diabétique proliférante se traite par chirurgie au laser. Le laser brûle des zones de la rétine, loin de la macula, ce qui entraîne une résorption des vaisseaux sanguins anormaux. En raison du nombre élevé de brûlures nécessaires, il faut d’ordinaire au moins deux séances pour achever le traitement. Bien que le traitement au laser puisse entraîner une perte de la vision périphérique, il peut sauver le reste de la vue. Le traitement au laser peut légèrement réduire la vision des couleurs et la vision de nuit.

La photocoagulation panrétinienne fonctionne mieux avant que les nouveaux vaisseaux sanguins, fragiles, n’aient commencé à saigner. Il est par conséquent important de passer régulièrement un examen complet de l’œil avec dilatation de la pupille. Même si le saignement a commencé, la photocoagulation panrétinienne peut encore être possible, en fonction du volume du saignement.

Vitrectomie

Vitrectomie
(lire la vitrectomie dans le décollement de la rétine)

Si le saignement est important, vous avez peut-être besoin d’une procédure chirurgicale appelée « vitrectomie », qui consiste à retirer le sang qui se trouve au centre de l’œil.

La vitrectomie est également indiquée lorsque des membranes vasculaires se mettent à proliférer dans le corps vitré, créant un décollement de la rétine par traction.

La vitrectomie est pratiquée sous anesthésie locale ou générale. L’humeur vitrée obscurcie par le sang est retirée à l’aide d’un petit instrument, puis remplacée par une solution saline. Etant donné que l’humeur vitrée se compose principalement d’eau, le patient ne remarque aucune différence entre la solution saline et l’humeur vitrée originale. Le traitement au laser est toujours effectué pendant la vitrectomie avec une sonde intraoculaire.

Vous pourrez probablement rentrer chez vous après la vitrectomie. Certaines personnes restent une nuit à l’hôpital. Votre œil sera rouge et sensible. Vous devrez également utiliser un collyre pour vous protéger des infections.

haut de page